sábado, 18 de enero de 2014

Adresse du diocèse de Chersonèse aux participants de la IVe consultation préconciliaire panorthodoxe



Adresse du diocèse de Chersonèse aux participants de la IVe consultation préconciliaire panorthodoxe
Saluant les participants de la IVe consultation préconciliaire panorthodoxe, réunis à Chambésy, en Suisse, le diocèse de Chersonèse du patriarcat de Moscou (Église orthodoxe russe en France) leur souhaite grâce et succès dans leur travail pour le bien de toute l’orthodoxie.

Compte-tenu de l’importance des questions soulevées à cette rencontre, nous espérons que ses participants accorderont une bienveillante attention aux problèmes existant dans les milieux orthodoxes en France et à l’expérience que les membres de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France ont acquise au cours des dix années de son existence.

Cette expérience montre qu’il est important pour les Églises orthodoxes locales, indépendantes entre elles, d’avoir en France un organe de coordination de leurs activités. La pratique acquise en ce domaine peut s’avérer utile. Cependant, le temps fait apparaître de vrais dangers et des évolutions inquiétantes pour le monde orthodoxe en France dont l’avenir nous préoccupe beaucoup. Nous constatons, ces dernières années, des tendances grandissantes de la part d’une juridiction à la domination au détriment du principe de conciliarité inhérent à l’Église orthodoxe. L’Assemblée des évêques orthodoxes de France devient de plus en plus l’instrument d’une seule juridiction. Son représentant, président immuable de l’Assemblée et nommé sans concertation, utilise celle-ci au seul profit de sa juridiction et au détriment des autres Églises. Cette pratique institutionnelle est en contradiction avec celle de toutes les autres structures religieuses de ce genre en France, y compris celle de l’Église catholique romaine, dont les présidents sont élus par leurs pairs.

Le temps est venu de déclarer à haute voix que le président de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France doit être élu par tous les membres de cette Assemblée et cela pour le bien de toutes les Églises orthodoxes. C’est la seule garantie pour que de telles assemblées puissent mener une activité de coordination efficace et juste.

Nous avons pensé qu’il était de notre devoir de chrétien de faire parvenir ces idées et suggestions aux vénérables participants de la rencontre de Chambésy que nous assurons de nos constantes prières.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada